Conseils canins à vous mettre sous la dent!

Chapitre 18 – Le matériel du bon maître

Un chien ne réclame pas grand-chose, une laisse, un collier, une longe, une muselière, un liclos de transport.

La laisse

Préférez le modèle de 2 m 20 avec un mousqueton et sans poignée. Vous pourrez bien sûr acheter n’importe quel modèle, mais, sauf pour un chien bien éduqué, ces autres modèles seront inadaptés.

Préférez les laisses en tissu synthétique, comme celles que je fabrique à ma marque, très solides, très confortables à la main, lavables en machine, plutôt que le cuir ou la chaînette. Le cuir accumule les parasites, crée des eczémas, et devient cassant. Les chaînettes rouillent et agressent les mains du maître. Dans tous les cas, choisissez un mousqueton très solide et non pas, ce que vous trouverez généralement dans le commerce, des mousquetons de type laisse à chat.

Le collier

Encore une fois préférez un collier en sangle synthétique, ou en métal à chaînette large. Il faut que vous appreniez à mettre vos colliers réglés juste à la taille de votre chien, c’est-à-dire que vous devrez pouvoir insérer deux doigts à plat entre le cou du chien et le collier.

Pour les colliers métalliques, une fausse maille vous permettra de régler la taille au mieux et définitivement. Enfin, définitivement pour un chien adulte. Pour un chiot, qui grandit, n’oubliez pas de changer de collier ou de réglage. Vous seriez étonné de voir combien de chiens arrivent chez moi en train de s’étouffer avec des colliers qui n’ont pas grandi avec eux…

La longe

La longe est une ficelle d’au moins dix mètres qui vous servira à chaque fois que vous devrez traiter des problèmes de rappel. Préférez-la en ficelle relativement fine de six mm de diamètre, encore une fois en synthétique plutôt qu’en cuir.

L’enrouleur

C’est un outil formidable, en ce sens qu’il me procure de très nombreux clients. En effet, comme il assure une tension permanente de la laisse, il enseigne au chien à tirer en permanence ! Il y a eu des accidents, car les mousquetons finissent par s’user, cassent, et reviennent à toute vitesse vers les yeux du maître…

Le liclos

La niche d’intérieur que je vous recommande, c’est la Vari-Kennel. Parfaitement au point, avec sa ceinture anti étouffement et sa grille facile à fermer solidement, elle vous évite de vous casser la tête pour trouver les bons matériaux de fabrication. Elle est quasiment indestructible.

Le collier électrique à télécommande, qu’on appelle collier de dressage, n’est pour moi rien d’autre qu’un rasoir entre les mains d’un singe.

Mes aïeux, mon grand-père, mon père, ont toujours dressé leurs chiens sans cet accessoire barbare. Je ne l’ai jamais utilisé et je ne l’utiliserai jamais.

Cet outil comporte tant de défauts que, sauf pour de grands dresseurs très compétents, il devrait êt2re interdit à la vente. Le maître croit qu’en utilisant cet appareil de haute technologie, il résoudra les problèmes d’obéissance de son chien. Or rien ne remplacera jamais la patience, l’intelligence, ni surtout la compétence acquise auprès de bons maîtres.

Le collier électrique donne au maître une fausse sensation de puissance et d’efficacité, et l’amène parfois à se comporter littéralement en sadique envers son chien.

Je n’ai pas parlé d’un certain nombre d’appareils qui existent dans le commerce, tout simplement parce qu’ils ne m’ont pas convaincu, comme le repoussoir à chiens émetteur d’ultrasons, qui fait mourir de rire les chiens, ou encore comme le collier électronique contre les puces qui contient des piles capables d’empoisonner les chiens. Vous n’en avez pas un besoin criant…