Conseils canins à vous mettre sous la dent!

Chapitre 4 – L’arrivée à la maison

Voilà, il est chez vous, ce divin enfant. Mais si ! Un premier point : sachez qu’un chiot peut dormir 20 heures par jour. Acceptez toujours qu’il s’arrête de remuer et qu’il dorme. Lorsqu’il est fatigué, ne cherchez pas à continuer à jouer avec lui.

Où installer son coin ?

La meilleure formule consiste à attendre qu’il élise lui-même son lieu de repos. Il choisira peut-être le dessous d’une table, le haut d’un escalier ou le coin d’un mur. Attendez qu’il se couche et qu’il cherche à dormir. A ce moment, placez sur le sol un vieux pull-over, un vieux pantalon, un habit à vous. Ne cherchez pas à l’obliger à aller dans le coin que vous avez choisi. A cet endroit il y a peut-être des courants d’air que vous ne sentez pas, des passages de fils électriques dans les cloisons, ou des ultrasons qui le gênent.

La tranquillité?

II s’agit d’une nécessité vitale. Si vous voulez que plus tard votre chien soit autre chose qu’un fou incontrôlable, permettez-lui de se retirer dans un endroit calme quand il en a envie. Laissez-y de l’eau et de la nourriture. Exigez des enfants qu’ils ne le traitent pas comme un jouet, qu’ils respectent eux aussi son intimité.

Ne fumez pas dans une pièce où se trouve un chiot.

Le sens le plus puissant d’un chien étant l’odorat, n’agressez pas son nez avec la fumée de tabac, vous risqueriez de le rendre fragile des voies respiratoires. Sans compter que c’est peut-être mieux pour tout le monde d’éviter la fumée de tabac…

Attendez un week-end pour acheter votre chien. Vous pourrez ainsi lui consacrer deux jours entiers.

Souvent, prenez le petit animal sur vous, cajolez-le, laissez-le s’endormir sur vous, dans votre odeur, dans vos ondes. Acceptez bien sûr ses invitations au jeu, mais arrêtez de jouer dès qu’il cherche à vous mordiller. Vous éviterez ainsi qu’il prenne goût à mordre, à vous mordre.

Observez-le. S’il s’approche de la porte, ouvrez, laissez-le sortir. Faites-le se promener à un endroit où il pourra s’ébattre et faire ses besoins, même s’il demande à sortir dix fois par jour. S’il gratte à la porte, surtout ne négligez pas son message, sinon vous lui apprendriez à faire ses besoins dans la maison.

Fournissez-lui quelques jouets, mais ne l’obligez pas à se limiter aux objets que vous lui aurez offerts. Tout comme les fillettes adorent leurs poupées de simple chiffon, un chiot s’amusera souvent bien mieux et plus longtemps avec un morceau de bois tout bête qu’avec le jouet le plus perfectionné.

Ne vous inquiétez pas si votre chien n’a pas faim. Il est la victime de nombreux stress, en particulier de la séparation d’avec ses frères et sœurs. Il vient de quitter le lieu qui était pour lui son cocon de naissance, son berceau. II arrive dans une atmosphère inconnue, avec des inconnus. Mettez-vous à sa place! Ne courez pas immédiatement chez le vétérinaire sous prétexte de savoir s’il est en bonne santé, ne vous alarmez pas d’une petite diarrhée, ni s’il tremble un peu trop à votre goût.

Par ailleurs, s’il halète, c’est qu’il a trop chaud. II équilibre ainsi sa température interne. Quand il halète (c’est un mammifère…), l’air passe en grande quantité sur sa langue humide, et y refroidit le sang qui, plus frais, se déplace ensuite dans l’organisme qu’il rafraîchit à son tour.

En un mot, organisez-vous pour offrir à votre nouveau camarade à la fois le calme et de multiples possibilités de s’occuper. Faites-lui partager la vie de votre maisonnée, mais acceptez que souvent il s’en évade.

Mettez-vous dans la peau d’un Occidental qui débarque par hasard dans le fin fond de la Chine. Vous avez un peu une idée de ce que ressent votre chiot en arrivant chez vous. Soyez seulement des Chinois compréhensifs et bienveillants!

La première nuit à la maison

Vous pouvez parfaitement accepter ou interdire que votre chien