Conseils canins à vous mettre sous la dent!

Chapitre 5 – Les activités

Quels jeux dans la maison ?

Les jouets à ronger préférés des chiens : les os Nylabone. Aux Etats-Unis, ils sont adoptés par tous les propriétaires de chiens. II est maintenant possible de s’en procurer en Europe. Ce sont des jouets à mâchonner à base de nylon, aromatisés, sous pression et à température élevée, à l’os de jambon ou au poulet.

Les Gumabone sont mous, les Nylabone durs. Même un chien destructeur ne pourra pas détruire le gros os Nylabone «giant» en un clin d’œil, comme il est capable de le faire pour un os en peau de buffle.

Vous avez le choix entre plusieurs tailles et parfums. Ils peuvent ressembler à des os, des grenades, des marrons ou des anneaux, apportant ainsi au chien une certaine variété.

Suspendez quelques-uns de ces jouets en l’air. Immanquablement, cela attire le petit animal joueur.

Je me méfie terriblement des jouets à sifflet incorporé, que le chien peut avaler au péril de sa vie. J’ai eu un jeune berger allemand, de l’intestin duquel le vétérinaire a retiré une serpillière entière avalée par lambeaux. Si vous tenez à lui offrir un jouet siffleur, ne le lui donnez qu’en votre présence. Attention, il cherchera toujours à avaler le petit sifflet.

II faut savoir qu’un chien ne jouera pas toute une journée avec le même jouet. Comme un enfant, un animal se lasse assez vite. Jamais, au grand jamais, n’acceptez qu’il mâchonne vos chaussures pour jouer ! Même pas les vieilles, parce que lui ne fera pas la différence entre une vieille et une neuve.

De la même manière, si vous lui donnez des chiffons à mordiller, il finira par s’attaquer à vos habits neufs…

Ne jetez pas trop la balle à l’intérieur de votre maison. Vous risquez de descendre vos fenêtres et les carreaux décoratifs de votre bibliothèque…

Je déconseille fortement les os en peau de buffle. Tant de clients m’ont rapporté les problèmes vétérinaires, comme diarrhée et perte d’appétit, qu’ils ont connus à cause des conservateurs chimiques qui recouvrent ces os. Évidemment, ces objets sont, grâce à ce traitement, très appétents.

La friandise idéale

Des morceaux de poisson séché, naturel, qui ne créent pas d’allergies d’origine alimentaire, et qui apportent à votre compagnon à quatre pattes une foule d’éléments fort utiles, comme le phosphore, l’iode marin et toutes sortes d’oligo-éléments. Les snacks de Forza 10 ont même un sachet fermable par une glissière.

Quelques tours amusants dans la maison

«Pan t’es mort!» Quand il aura appris à se coucher sur ordre, mettez l’animal sur le dos en disant : «Pan t’es mort!» Interdisez-lui alors de bouger. Après quelques instants d’immobilité, commandez «Allez va jouer!» Libérez-le. Répétez l’opération une ou deux fois par jour. Petit à petit vous aurez la surprise de voir votre chien non seulement se coucher au « Pan t’es mort», mais finir par se rouler sur le côté et s’immobiliser.

«Cherche ton os!» Attachez sa laisse au collier et l’autre extrémité à un point dur. Ensuite, sans rien dire, allez camoufler son os au vu de votre chien, sous un tapis ou derrière un habit. Revenez au chien. Libérez-le en disant : «Cherche!» Très rapidement, vous pourrez cacher l’objet sans le montrer.

Au «Cherche», votre chien partira au galop chercher «son» objet dans toute la pièce.

Et laissez donc libre cours à votre imagination. Un objet quelconque peut devenir le joujou favori de votre chien. Laissez faire, sauf si cela vous déplaît particulièrement.

Quels jeux au-dehors

Sachez qu’un chien ne demande pas à courir abondamment. II n’a pas besoin de galoper pour être en bonne santé. Abondamment s’il peut se dépenser, tant mieux, mais cela ne lui est pas indispensable. Ce qui lui est vital, c’est votre présence. Un chien préférera toujours être à côté de vous plutôt qu’errer en liberté dans la campagne.

En fait, le chien fugueur est un animal dont le maître ne s’occupe pas assez. Favorisez donc au maximum les contacts avec lui, y compris pendant vos promenades.

Parlez-lui beaucoup quand vous vous déplacez. N’hésitez pas