Conseils canins à vous mettre sous la dent!

Chapitre 6 – La propreté

Un chiot bien préparé par l’éleveur est presque propre arrivant chez vous. Malheureusement, souvent il faut enseigner la propreté.

Dans la nature, la mère chienne creuse un tout petit nid sous un arbre. Si les chiots y font leurs besoins, l’urine se transforme en ammoniaque, qui attaque les poumons et attire les prédateurs. La mère interdit donc fermement à ses petits de souiller l’intérieur du nid. Elle les oblige à sortir pour faire leurs besoins. Dans la nature, un chiot est propre. L’être humain détruit tout cela en obligeant les chiots à vivre dans un chenil dont ils ne peuvent pas sortir.

La méthode du papier journal

Le maître se dit « puisque chien va faire ses besoins dans la maison, j’aime autant que ce soit toujours au même endroit». II pose donc du papier journal à un endroit où il accepte que son chiot se soulage. Défaut de cette méthode : le chien est dressé à faire ses besoins dans la maison !

La méthode du liclos, la niche d’intérieur

La plus proche de la nature du chien. Bricolez ou achetez une boîte, qui sera le nid. Sa surface permettra juste au chien de s’allonger, et sa hauteur de se tenir debout. II faut une porte en grillage très solide, pour laisser passer l’oxygène nécessaire. Vous pourrez également pratiquer mille petits trous dans les cloisons à titre d’aération.

Quand vous arrivez pour la première fois avec le chiot, promenez-le là où cela vous convient qu’il fasse ses besoins. Attendez qu’il se vide, puis rentrez-le. Laissez-le en liberté dans la maison. Au bout d’une demi-heure, mettez-le dans sa niche, et fermez la porte. II s’endormira vite, épuisé. A son réveil, sortez-le de la boîte, prenez-le dans vos bras, pour qu’il ne puisse pas uriner par terre. Replacez-le tout de suite à l’endroit où vous lui avez fait faire sa première promenade.

Laissez-lui le temps de se vider. Puis rentrez-le, laissez-le se promener une heure dans la maison. Remettez-le dans sa boîte, laissez-le dormir à nouveau.

Recommencez l’opération, mais, quand vous le rentrerez, vous lui laisserez une heure et demie dans la maison. Ainsi de suite, grâce à cette méthode, vous donnerez à votre chien l’habitude de se soulager au même endroit, mais dehors, et à rester longtemps dans la maison sans la souiller. Surveillez-le bien : il viendra bien un moment où votre chien aura besoin d’uriner. Et là, ou bien il se dirigera vers votre porte ou vers votre fenêtre; dépêchez-vous alors d’ouvrir et de le faire sortir; ou bien il s’accroupira. Dans ce cas-là, aussitôt, attrapez-le sous le ventre, soulevez-le et sortez-le jusqu’à son lieu de promenade.

Ne négligez jamais d’ouvrir quand le chien s’approche de la sortie.

Evidemment, quand vous quitterez votre maison parce que vous devrez vous absenter en le laissant chez vous, vous enfermerez votre élève dans son liclos. D’après le docteur vétérinaire Michel Klein, un chien peut se retenir 20 heures sans dommage.

Si votre chien est sale

Procurez-vous un liclos. Au retour de la promenade, s’il n’a pas fait ses besoins à l’extérieur, enfermez-le, attendez une demi-heure, et sortez-le. Donnez-lui le temps de faire ses besoins. S’il ne les fait pas, rentrez-le. Enfermez-le à nouveau dans sa boîte, cette fois-ci pour une heure. Puis sortez-le. S’il ne fait toujours pas ses besoins, rentrez-le pour deux heures dans sa boîte, et ainsi de suite. Si votre chien jappe et devient très fébrile dans sa boîte, sortez-le tout de suite. II comprendra ainsi que dorénavant la maison est devenue un lieu sacré que l’on ne salit plus !

Retirez nourriture et boisson à partir de 17-18 heures. Sortez-le pour la nuit une première fois à 20 heures et une deuxième fois vers 22-23 heures. Ainsi, intestins et vessie ne seront pas chargés.

La promenade, simple ou éducative

Il s’agit d’un moment privilégié entre le maître et son chien. Mais c’est l’homme qui doit diriger la manœuvre. Rien en effet n’est plus dramatique qu’un chien ayant fugué, ayant quitté l’influence et l’autorité de son maître, et qui se fait écraser par une voiture.

Le chien profitera mieux de sa promenade avec l’estomac vide. L’été, emportez de l’eau. Attention au seuil de la fatigue. N’obligez pas votre animal à marcher plus longtemps qu’il le peut. Emportez plutôt un sac à dos et mettez-y l’animal fatigué. Après un petit somme, votre chiot pourra à nouveau vous accompagner à pied.

Outil indispensable au début,